Comment voir toutes les annonces ?



Comment voir toutes les annonces ?

Sélectionner le mois qui vous intéresse, à droite. Et hop !

vendredi 6 avril 2012

Album de famille


Cet album photo, neuf en apparence, est en réalité un objet de collection particulièrement émouvant. Il s’agit en effet d’une série de 134 clichés personnels de l’Homme Invisible, depuis sa naissance que l'on aperçoit ici


 jusqu’à son départ en retraite (ci-dessous).

 

Rappelons que son histoire fut tout sauf héroïque : après avoir échoué dans sa carrière de strip-teaseur, il finit employé dans une fabrique de gommes. On devine sur chaque image le caractère effacé du personnage : tout le contraire d’un m’as-tu-vu. 
Cette série de portraits, en gros plan pour la plupart, est exceptionnelle ; on regrettera seulement de n’y pas trouver une seule image de son frère cadet, l’Homme Inaudible, tombé dans l’oubli car il n’accorda malheureusement aucune interview. 
À noter que quelques photos sont floues. Je me devais d’être totalement transparent sur ce point.
L’album pourra s’exposer sur une table à tréteaux, également en vente dans ma collection personnelle.

Format : 22 X 22 – 40 pages. 
Prix :
soit par cliché :

14 commentaires:

  1. Je suis ravie de cet article, ancienne camarade de classe du monsieur, nous nous étions perdus de vue.

    RépondreSupprimer
  2. visiblement, la page du départ en retraite reflète bien la brillante carrière du personnage !
    merci infiniment pour ce vibrant hommage : il était temps que l'homme invisible sortît de l'ombre !

    RépondreSupprimer
  3. C'est dommage que certaines photos soient floues, dur dur de voir l'Homme Invisible, du coup (((
    Merci!

    RépondreSupprimer
  4. même la couverture n'est pas franchement visible

    RépondreSupprimer
  5. De retour, enfin ce fut long, mais bon!
    Opaque pour moi l'homme invisible, la matière fût(de bière!)

    RépondreSupprimer
  6. jénoc laurence8 avril 2012 à 09:37

    Pour apprécier pleinement le magnifique objet de collection que vous proposez à la vente, il faut avoir le don de double vue, qui n'est vraiment pas de trop en l'occurrence: seul un œil de lynx en effet saura discerner, derrière le masque de l'invisible, l'aveuglante clarté d'une réalité parfaitement dissimulée.
    Est-ce dû à quelque reflet trompeur? j'ai eu un peu de mal , sur ces émouvants clichés, à situer avec exactitude le personnage central ; compte tenu de sa nature assez inconsistante, on voudra bien admettre que j'y ai des excuses.

    Mais cela m'a conduite à un doute irrépressible : comment serions-nous certains, de ce fait, d'avoir vraiment affaire à "L'homme invisible" en personne? Et qui peut nous garantir, en ces temps de fraude généralisée, qu'un imposteur n'a pas usurpé la place de l'homme invisible pour mieux profiter de son statut? un concurrent tout aussi transparent, mais sans le chic que confère le talent littéraire de H.G Wells, ou l'expertise cinématographique de James Whale …

    Non que je soupçonne le moins du monde votre complaisance en cette affaire! "Il n'est, pour voir, que l'oeil du maître", comme le disait la Fontaine, et seul l'ancien propriétaire de l'objet doit être en mesure d'affirmer la vérité.
    Mais vous pourriez vous retrouver complice d'un être impalpable, c'est à dire vous sentir bien seul à devoir vous défendre, si l'on vous traduisait devant monsieur le juge…
    Songez-y et cessez, je vous en conjure, votre opération commerciale de vente de cet album de famille, avant d'être cité à comparaître pour faux et usage de faux. Croyez-moi, le jeu n'en vaut pas la chandelle.

    à moins de faire expertiser l'album au préalable? Sotheby's et Christies sont un peu chers, mais au-dessus de tout soupçon. Et ces gens-là ont tout vu: nul doute qu'ils ont déjà eu à authentifier quelques discrets lascars du même tonneau, et qu'en cas de tromperie ils ne se laisseront pas enfumer par un stratagème d'optique.

    Ne me remerciez-pas! trop heureuse d'avoir pu vous souffler une astuce qui pourrait vous éviter le déshonneur et la prison… Qui s'occuperait de faire marcher le magasin, je vous le demande?

    D'autant qu'on dirait que les affaires ne vont pas bien fort: je constate en effet avec chagrin que votre Téfal si attachante n'a pas encore su trouver de famille d'accueil…

    Espérant qu'en cette affaire vous ne me tiendrez pas rigueur de ma franchise, et saurez y voir clair dans ma démarche sans doute aussi frontale que votre héros d'album est invisible, je vous redis tout le plaisir que me procure votre négoce à l'enseigne du "Bon Coin", auquel je souhaite longue vie.

    RépondreSupprimer
  7. vous nous emmenez ailleurs, là où les objets ont d'autres noms et d'autres rôles, tellement drôles et poetiques, j'adore vous suivre, a chaque nouvelle annonce je suis étonnée et ravie.

    RépondreSupprimer
  8. C'est, sans doute ce que l'on appelle le virtuel

    RépondreSupprimer
  9. L'Homme Invisible9 avril 2012 à 00:57

    Cher Mr Dauteuille,

    Cela fait bien des années que je suis à la retraite et revoir ces photos de ma vie passée m'a profondément ému.
    Je ne sais pas comment cet album est arrivé entre vos mains mais je voudrais vous le racheter. Je vous ai envoyé un mail invisible mais je n'ai pas eu de réponse, l'avez vous bien reçu ?

    l'Homme Invisible

    RépondreSupprimer
  10. Est-ce son parfum qui attirent les papillons?

    RépondreSupprimer
  11. Vous me manquiez !
    Mais avec ce que vous nous montrez, vous etes tout excusé !

    RépondreSupprimer
  12. Peut-on régler cet achat en monnaie de singe?? ^^

    RépondreSupprimer
  13. Mon cher Maître Yves Dauteuille, TU FINIS PAR M'ENERVER ! Trop d'esprit, c'est TROP ! Toujours le mot juste, la phrase qui tue, la galéjade au 10ème degré ! Franchement, tu pourrais être moins égoïste et penser un peu aux pauvres humains transparents que nous sommes, tellement piètres quand on tente de faire un peu d'humour décalé alors qu'on ne t'arrivera jamais à la semelle (même ta cheville est trop haute !). Alors oui, je vais continuer à guetter tes annonces avec impatience... mais je crains que cela ne finisse par me faire déprimer...
    Au plaisir quand même !!!
    http://veroniqueroux.blogspot.fr

    RépondreSupprimer